Un agrément obligatoire

-02/04/2013

Eco-phyto 2018

Au 1er octobre 2014, l’ensemble des sociétés et opérateurs distribuant, appliquant ou conseillant sur l’usage de produits phytosanitaires devra être certifié.

Dans le cadre du Grenelle II, le plan Ecophyto 2018 vise à réduire et règlementer l’utilisation des produits phytosanitaires en France.  Ce plan s’est déjà concrétisé par l’obtention un certificat individuel professionnel pour les agriculteurs et les professionnels du secteur. 

Mais de nouvelles exigences réglementaires sont entrées en vigueur. Elles précisent que les entreprises facturant un produit ou un service lié aux produits phytopharmaceutiques doivent obtenir un agrément officiel autorisant leur activité. La délivrance de cet agrément ne pourra être effective qu’à la réussite d’un audit de certification réalisé par un organisme certificateur.

Pour le Groupe CAC, l’audit de certification mené par Contrôle Union est fixé début juillet 2013. 

Un comité de pilotage, constitué en janvier dernier, est chargé de la mise en œuvre des nouvelles normes. Le dossier est compliqué et le chantier conséquent.